L’Imprimerie de l’Ouest intègre ses processus avec Heidelberg

L’Imprimerie de l’Ouest SA a son site à Corcelles-Cormondrèche, à l’ouest de Neuchâtel. L’entreprise vient d’investir dans des équipements de production modernes. Elle a choisi pour l’impression numérique une Versafire EV de Heidelberg, le flux de production est commandé via Prinect Production Manager. L’Imprimerie de l’Ouest fait ainsi un grand pas vers une intégration globale de ses processus. La Versafire EV et une unité CtP Suprasetter A75 sont toutes deux intégrées dans la technologie Prinect de Heidelberg, ce qui facilite considérablement le travail, comme Grégoire Nicaty, propriétaire et gérant de l’entreprise, déclare. «Notre ancien système d’impression numérique, une Linoprint, était équipé d’un RIP Fiery, tandis qu’en offset, nous travaillions avec Prinect. Ces deux technologies, totalement différentes, ne contribuaient pas à une production rationnelle et standardisée.»

Cette ère est révolue. Les données d’impression sont maintenant soumises à la même gestion des couleurs, au même trapping et au même Renderer, que le travail soit imprimé sur la Versafire EV ou en offset. Et comme le Prinect Digital Frontend sur la Versafire EV comprend la langue du logiciel d’imposition Signa Station, l’imprimerie peut basculer des travaux à court terme d’un canal de sortie sur un autre et procéder à une nouvelle imposition automatique des pages.

Avec la Versafire EV, l’Imprimerie de l’Ouest a opté pour un système cinq-couleurs performant. La machine comporte une cinquième station de toner en plus des quatre couleurs de la gamme. Le module peut être rempli, au choix, d’un blanc couvrant, d’un toner transparent (vernis), d’un jaune fluo, d’un rose fluo ou d’un «Invisible Red». Cette dernière couleur permet d’appliquer sur des documents des éléments de sécurité qui sont uniquement visibles sous des rayons UV avec une longueur d’ondes particulière.

Grégoire Nicaty précise que la Versafire EV représente pour lui un avantage concurrentiel. Les agences, en particulier, montrent un vif intérêt pour les possibilités de création qu’offre le travail avec la cinquième couleur