Non classé

Le papier non recyclé est meilleur pour le climat

Lorsqu’il est produit dans un environnement où l’impact de la production d’électricité est faible et dans lequel la forêt est gérée de manière durable, le papier à base de fibres fraîches a un impact environnemental inférieur à celui de papier à partir de fibres recyclées. C’est la conclusion d’une nouvelle étude réalisée par IVL, l’Institut suédois de recherche sur l’environnement. L’étude utilise une méthodologie d’évaluation du cycle de vie comparant 100% de papier à base de fibres fraîches produit chez Holmen Paper en Suède à 100% de papier à base recyclée produit dans des conditions de production en Allemagne. L’étude montre que le papier à base de fibres fraîches a un impact environnemental inférieur à celui du papier recyclé, notamment en ce qui concerne les émissions. L’étude, qui peut être téléchargée sous forme de livre blanc, a également fait l’objet d’un examen par une tierce partie.

«Chez Holmen, nous attachons une grande importance à la durabilité et il est essentiel de savoir que lorsque nous nous sommes lancés dans cette voie, nous étions en train d’étudier notre propre impact sur l’environnement et que nous ne voulions en aucun cas discréditer le papier recyclé. Mais les conclusions de cette étude sont très importantes car elles montrent que l’idée générale selon laquelle le papier recyclé est meilleur pour le climat est en fait fausse», a déclaré Lars Lundin, PDG de Holmen Paper. Le mix énergétique est une variable importante dans les résultats de l’étude et le scénario d’énergies renouvelables fonctionne si bien que le mix suédois a un impact environnemental inférieur à celui de l’allemand.

«L’étude montre que le papier à base de fibres fraîches a un impact environnemental moindre à plusieurs égards. Lorsque l’on compare l’impact sur le climat, l’eutrophisation et l’acidification, la différence entre fibres fraîches et fibres recyclées joue un rôle important en faveur de la fibre fraîche, malgré une consommation d’énergie plus élevée», déclare Håkan Stripple de l’Institut suédois de recherche sur l’environnement. La fibre fraîche est également essentielle pour l’ensemble du processus de recyclage. Les fibres de cellulose dans le papier ne peuvent pas être recyclées plus de 5 à 7 fois. Après cela, la qualité de la fibre est si faible que vous ne pouvez plus l’utiliser pour produire du papier. Par conséquent, l’ajout de fibres fraîches est vital pour le processus de recyclage du papier. (phe)