Mois : février 2017

La salle du Phoenix

Lorsque les experts d’Agfa Graphics Japon ont reçu la demande de recréer les portes d’un ancien temple bouddhiste, ils ont entrepris un voyage fascinant qui a nécessité une vaste expertise en matière d’impression, de substrat et de gestion des couleurs. Le Byodoin est un temple bouddhiste près de Kyoto qui est enregistré comme trésor national japonais et site du patrimoine mondial. Il apparaît sur le dos de la pièce japonaise de 10 yens. Sa partie la plus célèbre, et le seul bâtiment original restant, est la salle de Phoenix construite en 1053.

Druide Informatique mise sur l’apprentissage profond

Le développeur du logiciel d’aide rédactionnelle et de correction orthographique Antidote verse un million de dollars à l’Université de Montréal. Druide Informatique veut ainsi financer la recherche en analyse de texte par apprentissage profond. La somme sera allouée au laboratoire du professeur Yoshua Bengio, connu dans le monde entier pour ses travaux dans l’intelligence artificielle. Directeur de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal, il est l’un des pionniers du «deep learning» (apprentissage profond). Il s’agit d’une technique d’apprentissage qui permet à un programme de reconnaître le contenu d’une image ou de comprendre le langage parlé. Facebook, par exemple, se sert de cette technique pour détecter les images contraires à ses conditions d’utilisations.

Licenciements massifs chez Inapa Suisse

Inapa Suisse, reprit fin décembre par Papyrus AB, a annoncé un plan de restructuration entraînant la fermeture d’un site et le licenciement d’une partie de ses salariés. Papyrus Suisse reprendra l’ensemble des activités commerciales d’Inapa Suisse à partir du 31 mai prochain. Le groupe annonce que le site de Regensdorf sera fermé, mais qu’une succursale sera maintenue en Suisse romande. Cette réorganisation sera accompagnée de licenciements, indique le groupe: sur les 74 employés que compte la société, une cinquantaine de personnes sont concernées par ce licenciement. D’après «La Tribune de Genève», qui cite le directeur de Papyrus Suisse Peter Meier, un «nombre attractif» d’employés seront repris par Papyrus. Né de la fusion de Biber Papier, Baumgartner Papier et Rochat Papiers, Inapa Suisse a enregistré en 2015 un chiffre d’affaires de CHF 55 millions. (phe)

Fusion de deux groupes européens

CirclePrinters et Roto Smeets Group, deux groupes européens des secteurs de l’imprimerie et des médias ont annoncé leur prochaine fusion pour donner naissance à un nouveau groupe. Selon l’accord conclu par les deux entreprises, CirclePrinters Holding acquiert les actions et activités opérationnelles de Roto Smeets Group. L’objectif des deux sociétés est de créer «un nouvel acteur unique sans précédent dans le secteur de l’imprimerie et des médias».

APG|SGA reste leader du marché à Bâle

Le 1er février 2017, la ville de Bâle a publié sa décision concernant l’appel d’offres pour l’affichage sur l’espace public du canton de Bâle-Ville. APG|SGA a obtenu l’adjudication pour l’ensemble des surfaces existantes dans les formats F200, F12 et F4, ainsi que pour plus de 250 affiches lumineuses F200 sur des sites de premier ordre. Il s›agit pratiquement de tous les sites F200L de la ville rhénane. APG|SGA s’est de plus assuré l’affichage sur les clôtures de chantier, ainsi que l’option de la mise en œuvre exclusive de neuf colonnes rotatives rétro-éclairées. Le lot 6 de l’appel d’offres, le plus porteur d’avenir avec un total de 22 nouveaux City ePanels digitaux à des emplacements de qualité, a aussi été attribué au leader du marché. Ainsi, APG|SGA reste non seulement leader dans le domaine analogique, mais renforce considérablement sa position dominante dans le segment numérique. Le nouveau contrat entre en vigueur à compter du 1er janvier 2018, pour une durée de 10 ans. (phe)

Antalis enrichit son assortiment de cartons

L’arrivée de trois nouvelles séries Teknocard renforce l’offre existante de cartons graphiques chez Antalis. Cela comprend des variantes non couchées, couchées simple face et couchées double face. Toutes les qualités couchées sont en outre disponibles en version 100% recyclée. Grâce à son excellente stabilité et sa diversité, ce carton est idéal pour les applications graphiques, les emballages de qualité et les présentoirs. Une des particularités du Teknocard réside dans le fait que son degré de blanc extrêmement élevé garantit un contraste d’impression optimal et un aspect rafraîchissant.

Première Primefire 106 installée

Le premier système d’impression numérique au format B1, la Primefire 106 d’Heidelberg, est entré début janvier en phase de test à l’imprimerie allemande du groupe Multi Packaging Solutions (MPS) à Obersulm. Basé à New York, MPS est spécialisé dans les solutions d’emballages pour les secteurs de la cosmétique, des soins, des produits de consommation et pharmaceutiques. Le groupe emploie plus de 9000 personnes dans 14 pays.

Komori et Screen développent un flux de production intégré

Les constructeurs japonais Komori et Screen GP développent une solution de flux de production intégrée pour améliorer l’automatisation des processus d’impression hybrides. Ce flux combine le logiciel de contrôle des tâches d’impression de Komori, le KP-Connect Pro (anciennement K-Station 4), et Equios 5.0, la dernière version du flux de production universel de Screen. Le KP-Connect Pro de Komori se place entre le MIS et le site de production, permettant une grande transparence sur les processus complexes.

La Bible de Gutenberg accessible à tous

La célèbre Bible de Gutenberg, premier livre imprimé en Europe avec des caractères mobiles, est maintenant disponible sur Gallica, le fonds numérique de la Bibliothèque nationale de France. Deux documents détenus par cette institution ont été numérisés et peuvent être consultés par tout un chacun: un exemplaire complet imprimé sur vélin et enluminé après impression (peinture et dessin à la main) et un exemplaire incomplet imprimé sur papier. L’exemplaire sur vélin est particulièrement rare, il n’en existe que quatre dans le monde.

Mondi convoite l’emballage souple

La demande mondiale de solutions d’emballages souples alimentaires devrait continuer à croître, une hausse due à la consommation croissante d’aliments frais, selon différentes prévisions. Et pour se renforcer sur ce marché, le groupe sud-africain Mondi vient de mettre la main sur l’entreprise d’emballage Excelsior Technologies pour 38 millions d’euros. Excelsior Technologies fabrique des emballages flexibles, principalement pour le marché agroalimentaire, et dispose notamment d’une technologie d’emballage permettant la cuisson micro-ondes à la vapeur.