IGN SA produit sur une Stahlfolder CH 56

La technologie de pliage de Heidelberg fait son entrée à IGN SA (Impression – Graphisme – Nendaz). L’entreprise située à Nendaz (Valais) travaille sur une plieuse combinée à conversion automatique Stahlfolder CH 56.

Tout sur la presse en Suisse romande

Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Fribourg, Alain Clavien associe des approches diverses et propose une histoire globale de la presse romande des origines à nos jours. Il s’attache à dévoiler les logiques qui s’y manifestent: celles qui mènent du journal politique sans but lucratif au journal d’information intégré dans le monde industriel des médias de masse, celles qui conduisent des petites maisons d’édition adossées à une imprimerie aux grands groupes multimédias pour lesquels le journal n’est qu’un produit parmi d’autres. Alors qu’elle pouvait encore s’enorgueillir d’une richesse surprenante de titres il y a trente ans seulement, la Suisse romande est aujourd’hui en passe de voir disparaître sa presse. Les grands éditeurs ne croient pas en son avenir, elle n’est pas assez rentable! Et c’est l’unique critère qui compte pour eux, le rôle irremplaçable de la presse écrite en démocratie n’étant invoqué que lorsqu’il s’agit d’attaquer le monopole du service public. L’ouvrage d’Alain Clavien nous aide à comprendre l’émiettement de la presse et de ses métiers. (phe)

Tout sur la presse en Suisse romande

Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Fribourg, Alain Clavien associe des approches diverses et propose une histoire globale de la presse romande des origines à nos jours. Il s’attache à dévoiler les logiques qui s’y manifestent: celles qui mènent du journal politique sans but lucratif au journal d’information intégré dans le monde industriel des médias de masse, celles qui conduisent des petites maisons d’édition adossées à une imprimerie aux grands groupes multimédias pour lesquels le journal n’est qu’un produit parmi d’autres. Alors qu’elle pouvait encore s’enorgueillir d’une richesse surprenante de titres il y a trente ans seulement, la Suisse romande est aujourd’hui en passe de voir disparaître sa presse. Les grands éditeurs ne croient pas en son avenir, elle n’est pas assez rentable! Et c’est l’unique critère qui compte pour eux, le rôle irremplaçable de la presse écrite en démocratie n’étant invoqué que lorsqu’il s’agit d’attaquer le monopole du service public. L’ouvrage d’Alain Clavien nous aide à comprendre l’émiettement de la presse et de ses métiers. (phe)